Pour grossir les caractères, gardez la touche Ctrl enfoncée de la main gauche
et utilisez les touches + ou - jusqu'à la grosseur désirée.

Historique


Après 25 ans, au fil des années, l'Audiothèque a su améliorer et développer ses services en adaptant les nouvelles technologies de l'information à ses besoins.


Fondation de l’organisme 1983.


À cette époque, naissait l'Audiothèque. Trois personnes handicapées de la vue se lançaient dans une grande aventure, afin de rendre accessible l'information aux personnes ayant des limitations à la lecture. À ses débuts, les services étaient réalisés directement, de personne à personne, que ce soit pour une recherche de logement ou pour connaître les spéciaux de la semaine. Grâce à un répondeur téléphonique, un contenu de 3 à 4 minutes quotidien était puisé à travers les journaux (emplois, activités socio-culturelles, consommation et actualité).


Développement de nouveaux services 1988.


L'Audiothèque consolide son rôle de leader dans la production d'informations éphémères en instaurant ses services de Périodiques et Programmes en cassette audio à travers la province de Québec.


Acquisition majeure 1992.


Avec l'acquisition du système interactif VOX, entré en fonction le 23 octobre 1992, l'année 1992-1993 marque un virage technologique majeur pour l'Audiothèque. Grâce à cette technologie, notre ancien service de chroniques sur répondeur téléphonique a été bonifié par le nouveau service « Audiojournal » qui lui succède. VOX permet un traitement de l'information plus systématique, et ouvre des possibilités à toutes fins pratiques illimitées. En plus de stocker une grande quantité d'information, diverses fonctions automatisées ont été mises en opération, grâce auxquelles nous pouvons suppléer quelque peu au manque chronique de personnel administratif. Il va sans dire que VOX constitue l'investissement le plus important et le plus prometteur.


Conversion des services 1997.


En 1996, les coupures dans les programmes de création d'emploi, l'utilisation massive des services, les ressources humaines matérielles faisant défaut, la croissance accélérée des dépenses ainsi que celles du plafonnement des revenus, ont motivé l'Audiothèque à revoir l'ensemble de ses services. Tous les services des périodiques et programmes se voient donc transférés en premier lieu sur notre serveur de Québec en avril 1997 et dans un second temps dans un autre serveur à Montréal en octobre 1997.


Les régions interurbaines ont pu bénéficier de nos services seulement qu’à la fin 1998 en pouvant recevoir que 4 périodiques en cassette audio.


Nouveaux services Menu nos partenaires 2002.


Cinq années ont été nécessaires pour sa concrétisation. Le Centre local de Développement, le Centre d’emploi, le personnel acharné ayant travaillé de la conception à la réalisation, ont été la base de ce nouveau menu d’informations destiné aux personnes ayant des limitations à la lecture. Ce service regroupe de nombreuses banques d’information : brochures gouvernementales, capsules de commerces au détail, etc.


Services en anglais 2003.


Soucieuse d’atteindre les personnes anglophones, l’Audiothèque a développé le volet en langue anglaise de ses services grâce au fonds discrétionnaire du ministre de la santé et des services sociaux, de même que la majoration de la subvention régulière du ministère de la santé et des services sociaux en 2004-2005.


L’Audiothèque maintenant partout au Québec en 2007.


C’est au cours de cette année, que l’Audiothèque ouvre progressivement ses services aux usagers devant composer un appel inter-urbain pour enfin joindre l’organisme et ce, par un numéro sans frais.

Pour connaître nos services offerts.


Service Aide Resources Vision 2008.


L’Audiothèque se lance dans le domaine inexploité de l’information destinée aux personnes en perte visuelle et leurs proches. Ce nouveau service se veut une source d’information spécialisée, de solutions et d'aide touchant la perte de vision.

Pour en savoir plus sur Aide RessourcesVision.